Historique des Red Dust Grunt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Historique des Red Dust Grunt

Message par Doc Grotznick le Mer 1 Juin - 0:38

Puisque je n'ai pas pu le présenté lors du tournois, voici le background de mes fiers Capitoliens.



- Tiens écoute : saison 1256 YC : 76 touchdowns en saison régulière 850 yards en passe, presque 300 yards en course... Pour moi c'est Fernando Manning le meilleur joueur de l'histoire.

- Minute papillon, cette année là, les Hosokawa's Shogun n'avaient joué qu'une demie saison à cause du bombardement de leur stade par ces empaffés d'Imperial. Si tu retires John Paul Nakamura de l'équation, c'est sur que c'est plus facile d'être le meilleur. Il était en pleine bourre à l'époque.

- Tu sais qu'à force de raconter de la merde, tu finis par avoir une halène de fosse septique ?

- Ha oui ? Et qui donc à perdu la moitié de sa solde en pariant sur la victoire des Donaldson's New Wave en finale de la conférence ouest ?

Le football, les filles, les berlines, la magneto-boxe.... il n'y avait pas 36 sujets de discussions possibles pour distraire les hommes du 807e SDG (Strategic Defense Group). Ils avaient un peu tendance à tourner en boucle mais cela les maintenaient sur le qui-vive. Dans cette zone de la ligne Mc Craig l'ennui fauche les soldats aussi efficacement que les balles noires des Légionnaires de Saladin... voir plus.
Sous leurs aspects de vieux mécano tatoués et bedonnant qui sirotent leurs bières avec leur M50 sur les genoux, les hommes du lieutenant colonel Atrilio cachent un passé d'archi vétérans, connaissant le désert de brique comme leurs poches. Il est cependant vrai qu'ils ont connu des jours plus glorieux...

Il y a 10 ans, la division « aéronautique individuelle » de Capitol décide de mettre de nouvelles tactiques de frappe en profondeur à l'essai. Elle recrute des jeunes têtes brûlées dans les bas quartier de San Dorado, leur promet une carrière brillante, et la possibilité de jouer avec le top de la technologie Capitolienne en matière de jetpacks expérimentaux, purple sharks surboostés et harnais de propulsion individuel aussi spectaculaire qu'aléatoires, dans les vastes étendues martiennes.

La guerre contre Saladin (et contre ces traitres d'Imeriaux) est alors une guerre de mouvement dans laquelle l'état major de l'époque souhaite expérimenter toutes les audaces, dans le plus pur style de l'esprit pionner propre aux Capitoliens. Les héros de cette époque font alors des beaux jours du puissant organe d'infotainment de la mégacorporation à l'aigle bleu.

Le GAE (groupe d'assaut expérimental) est alors crée, avec à sa tête un homme qui deviendra vite une légende : Le major Jeremiah « Jim » Fergusson. Les téléspectateurs de tous âges ne manquent pas une miette de ses audacieux coups de mains toujours filmés en direct par une équipe de tournage dotée du records peu enviable du plus grand nombre de morts de Direct War TV, une chaîne pourtant connue pour le peut de cas qu'elle fait de ses intermittents.

En 1293, une émission restée célèbre, révèle le GAE au grand public. Depuis plusieurs semaines, les mauvaises nouvelles s'accumulaient en provenance des fertiles plaines de Freedom Land irrésistiblement envahies par les hordes de la Légion Obscure. Entassés sur des Purple Sharks bricolés, les hommes de Jim Fergusson avaient chargé le flanc des colonnes Népharites au petit matin au en passant au raz des flaot du Grand Canal. Luttant pendant 72 heures à 1 contre 15 faisant sauter tous les ponts qu'il croissaient, le GAE a gagné un temps précieux pour l'organisation d'une contre attaque décisive.

L'année suivante, Jim Fergusson et sa bande, largués depuis la haute couche de l’atmosphère étaient les premiers à poser le pied sur le Mont Erebus, la première fortification de la légion obscure de la planète Mars, à tomber sous le contrôle de la mégacorporation. Les années qui ont suivi sont considérées comme un âge d'or par ces hommes, qui ont traversé le conflit à 120 mph, frappant comme l'éclair, et se repliant tout aussi vite, pour ne laisser à l'ennemi que la possibilité de compter ses morts, et de se faire écraser par le gros des Force Armées Capitolienne qui suivaient toujours de près la première vague du GAE.

En ces temps de guerre, toutes les aventures de ce genre connaissent une fin tragique. Alors que leurs transports les dirigeaient vers un nouveau théâtre d'opération, le Beluga de Jim ferguson et de son commando personnel, « les faucons de platine » fut écarté du reste du convoi par des tirs de DCA. Une enquête révéla plus tard que ces tirs était le fait d'une unité Imperial dont la raison de la présence sur les lieux reste difficile à établir.

Endommagé, le transport s'écrasa sur une crête, en plein territoire ennemi, tuant la moitié de ses passagers. Menés par Jim les survivants tentèrent de rejoindre les lignes capitoliennes, à pied et sans vivre, écrasés par le soleil et harcelés par les chevaucheurs de Necrobeast. Comble de malchance, toutes tentative de renforts étaient rendue impossible par tempête de sable coriolitique. Ce fut le point de départ de plus de 20 jours d'enfer, filmés par un jeune cameraman survivant miraculeux du crash avec une partie de son matériel qu'il sauvait envers et contre tout.

Alors que Jim et une poignée d'hommes n'étaient plus qu'à 6 miles des premiers avant postes capitoliens. La légion obscure mit le paquet pour les arrêter : plus de 400 créatures encerclèrent le petit groupe famélique et se prépara à donner l'assaut. Jim fit retrancher ses maigres troupes dans des trous individuels au sommet d'une colline bordée par un djebel, et protégée sur son flanc le plus vulnérables par des lignes d'explosifs télécommandés soigneusement dissimulées.

Quand une colonne du GAE menée par le capitaine Atrilio se rendit sur les lieux alertés par les lueurs des explosions elle découvrit un spectacle ahurissant : tous les assaillants gisaient en petit morceaux ou percés de balles au pied de la colline.... de même que tous les défenseurs, sauf le jeune cameraman, hébété, assis au pied d'un cadavre de Béhémot qui avait semble-t-il mené la charge.

- Où et Jim petit ?

- …..

- Répond-nous : où est-il ?

Le regard bleu et inexpressif de ce gamin de 19 ans se tourna vers le Capitaine Atrilio. D'un doigt tendu, il montra un cratère ou l'on devinait la silhouette immobile d'un Nasca Razide. Ce dernier avait lutté à mort avec le Major Ferguson qui était parvenu a trancher la nuque de son énorme adversaire malgré la désintégration de le moitié de son corps.

La nouvelle fut un coup de tonnerre médiatique... mais les choses étant ce qu'elles sont... et passée la série d'émissions hommages, le public se désintéressa du GAE. Il faut dire que le remplaçant du Major Jim n'était pas à la hauteur des attentes des téléspectateurs. Francis Ecklund Jr était en effet peu entreprenant, et aussi mauvais tacticiens que meneur d'homme médiocre. Sa principale qualité résidait dans les actions détenues par son père dans la chaîne.

Le temps que le Capitaine Atrilio, devenu lieutenant colonel pour avoir sauvé ses hommes du bourbier où les avait jeté le Major Ecklund lors de la désastreuse retraite de Karkhov, prenne la tête du GAE, le mal était fait. Le conseil d'administration avait procédé à une réorganisation et foutu ces inestimables et expérimentés soldats au placard. Cantonnés dans un rôle de défense fixe, ils dû réapprendre leur métier et avaient depuis fait merveille loin des caméras en encaissant les coups les plus durs des offensives de Saladin.

Les aigles étaient devenus des taupes, mais des taupes sacrément teigneuses qui en faisait baver à tous ceux qui essayent d'entrer dans LEUR désert. Quand vient le soir, et qu'ils en ont assez de se battre pour savoir qui a été le meilleur quaterback de la saison. Ils rèvent à leurs jetpacks cachés dans un dépôt souterrain inconnu de l'administration, non loin de leur QG. Ils attendent le jours où ils pourront quitter leurs tranchées et s'envoler dans l'air brûlant en hurlant :

POUR JIM !!!!!
avatar
Doc Grotznick
Soldat de choc
Soldat de choc

Messages : 189
Date d'inscription : 22/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum